Manifeste pour un urbanisme circulaire

Grâce à un financement participatif particulièrement réussi, Sylvain Grisot a pu auto-éditer début 2020 ce livre qui reprend le concept de l’économie circulaire pour le transposer à l’urbanisme, fort de ses exemples illustrant concrètement son propos.

Il fait le constat de la dislocation des espaces urbains en France au cours des 40 derniers années. La ville s’étend, et d’autant plus que l’usage de la voiture se répand parmi la population. L’automobile modèle la ville pour son usage exclusif et contraint donc les déplacements. Chaque année ce sont ainsi 30 000 hectares qui sont artificialisés et participent à la dégradation des espaces naturels. Grâce à une étude pionnière du Cerema, nous avons désormais des chiffres plus précis que les estimations des études précédentes.

C’est donc à un moratoire de l’étalement urbain que ce livre appelle. Un objectif que l’état a compris et fixé depuis déjà 20 ans; En vain, car les lois étaient et restent insuffisantes, pas assez contraignantes voire laxistes. Et pour ne pas s’étaler tout en continuant à grandir, il n’y a qu’une seule solution, construire sur la ville. Ce livre montre des exemples en invitant à repenser sa manière de faire.

Les 3 règles de l’urbanisme circulaire

D’une part, il présente des urbanistes qui intensifient les usages. Ils repoussent les murs pour aller au-delà de leur destination initiale et flexibiliser la ville. Comme cette cantine du Crous qui se transforme en espace de coworking entre les temps de repas. Ou Air BnB qui, malgré ses défauts, offre de la flexibilité à des villes en manque d’espaces hôteliers. Voire cette agence qui promeut l’occupation intercalaire de bâtiments vides, en attente de rénovation ou d’une location pérenne. Et même ces agriculteurs urbains qui investissent les entrepôts abandonnés pour y faire pousser des champignons…

D’autre part, il montre ceux qui transforme l’existant. Ceux qui redonnent un visage neuf à une ville vieillissante, la réinventent sans la détruire, juste avec de l’imagination. Comme le pavé de Nantes, qui permet d’harmoniser le dallage, de faciliter son remplacement et son entretien. Un dallage qui peut aussi s’imaginer hexagonal pour les chaussées et ainsi remplacer le bitume et ses accrocs après remplacement de réseau. Il rencontre aussi une agence qui accompagne les projets de densification dans les jardins – Build in my Backyard (BIMBY). Une démarche qui ne fonctionne bien qu’avec de l’accompagnement pour rassurer propriétaires, voisins et élus.

Enfin, quand ni l’intensification, ni la transformation ne fonctionnent, il reste le recyclage. Il s’agit ainsi en premier lieu de reconstruire sur les friches industrielles ou commerciales. Mais à l’instar de ce que fait l’agglomération de Plaine Commune de maximiser le ré-usage des déchets du BTP pour la construction neuve. Ou cet appel à réinvestir les lisières des villes pour les protéger de la pression foncière.

……………………..

…………………….

Manifeste pour un urbanisme circulaire

L’appel à un urbanisme circulaire repose ainsi sur 4 piliers, 4 enjeux pour la ville du futur. 4 nécessités pour la transition écologique appliquée à l’urbanisme.

Premièrement la ville doit devenir frugale en sols, en matériaux, en énergie, en construction neuve. Deuxièmement l’urbanisme circulaire doit permettre d’abandonner sa voiture car tout se trouvera à proximité. Troisièmement, la ville doit devenir inclusive et garder ses habitants et pas uniquement les enfants et jeunes travailleurs, tandis que les familles et retraités partent trouver refuge en périphérie. Quatrièmement, son aménagement doit la rendre résiliente face aux risques naturels, technologiques, sociétaux.

Mais pour y parvenir, l’objectif à se fixer est 2030. Un objectif à partager avec tous les acteurs de la ville, élus, techniciens, habitants, commerçants, constructeurs. Sans cela, l’auteur ne se fait guère d’espoir sur la capacité de réussir à engager un urbanisme circulaire.

Plus d’informations et achat du livre sur son site web.

Print Friendly, PDF & Email
Inscrivez-vous à Solutions Locales

Outre la newsletter mensuelle,  vous recevrez immédiatement le livre blanc "Ma commune en transition écologique" présentant les fondamentaux de la démarche de transition écologique.

Sur le même sujet :  No Impact Man

Nicolas Falempin

Cadre de la fonction publique territoriale spécialisé en protection de l'environnement.  Mélange droit public, transition écologique et tasses de café pour créer un blog concret sur la transition des territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à la newsletterEt recevez le guide "Ma commune en transition écologique"

Solutionslocales.fr est le média positif de la transition écologique. En vous abonnant, vous pourrez découvrir des méthodes d'action et des bonnes pratiques permettant aux élus de mettre en œuvre la transition écologique dans votre commune.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial