Utopique, une bande dessinée de Vito

Adepte de l’autodédition, Vito a déjà publié de nombreuses bandes dessinées toutes aussi engagées que Utopique. Dans ce dernier ouvrage, il s’attaque au problème de l’urbanisation consommatrice d’espaces naturels. La ville détruit la nature, la cloisonne dans de petites cases et la laisse dépérer.

Il part ainsi de son expérience quotidienne, d’habitant de la banlieue de Lille, pour décrire les problèmes et imaginer des solutions. Car si nous aimerions tous vivre dans un environnement sain, naturel, vert, nous sommes trop nombreux à devoir nous entasser dans le béton et la pollution.

De nombreux casse-têtes se posent ainsi à lui dans sa quête d’une ville utopique. Faut il plutôt verdir la ville ou repeupler les campagnes ? Comment rouler en vélo au royaume de la voiture ? Comment se nourrir en ville ? Quelle solution pour partir en vacances de manière durable ? Comment repenser notre rapport à la technologie ? Comment travailler tous ensemble pour changer ça ?

C’est l’enchainement de ces questionnements existentiels qui guide Utopique dans un premier temps. Vito y détaille les critiques de la ville, les tentatives de transformation infructueuses ou détournées, les insuffisances et espoirs.

Une ville durable où vivre heureux

Le problème réside dans l’aménagement du territoire tel qu’il a été conçu à partir des années 60. Le territoire a été métropolisé, conduisant de fait à un exode vers les grandes villes. Or ce phénomène ne fonctionne qu’avec une énergie abondante et peu chère. A l’heure de la transition vers une mobilité bas carbone, ça ne peut plus fonctionner.

Repenser la morphologie des villes et villages

Il s’agit donc de casser ces métropoles pour revenir à un tissu urbain plus fin. Les villages de naguère, avec leur centre ville animé et leur système productif quasiment auto-suffisant, peuvent revenir. Il s’agit de repenser la ville à l’échelle des piétons et cyclistes. Ce qui suppose donc assez logiquement une vaste transformation des espaces, tant péri-urbains que urbains.

Les propositions de Vito ne sont pas sans me rappeler celles de Sylvain Grisot dans son manifeste pour un urbanisme circulaire. Le propos y est clair et précis, blasé mais pas fataliste non plus. Les exemples manquent peut-être de fondements plus théoriques, mais s’appuient sur du bon sens, un constat empirique. Dans ce sens, la méthode Vito serait pertinente pour accompagner des ateliers d’intelligence collective pour repenser la ville.

Sa modestie théorique est justement sa grande force. Il ne propose rien de moins que de reprendre son territoire et de le réagencer. Prenez des feutres, dessinez sur vos cartes, et vous aurez vous aussi votre ville Utopique. Finalement assez enthousiasmant non ?

Acheter la bande dessinée Utopique directement auprès de Vito

Inscrivez-vous à Solutions Locales

Outre la newsletter mensuelle,  vous recevrez immédiatement le livre blanc "Ma commune en transition écologique" présentant les fondamentaux de la démarche de transition écologique.

Sur le même sujet :  [LGA] Vers la résilience alimentaire

Nicolas Falempin

Cadre de la fonction publique territoriale spécialisé en protection de l'environnement.  Mélange droit public, transition écologique et tasses de café pour créer un blog concret sur la transition des territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à la newsletterEt recevez le guide "Ma commune en transition écologique"

Solutionslocales.fr est le média positif de la transition écologique. En vous abonnant, vous pourrez découvrir des méthodes d'action et des bonnes pratiques permettant aux élus de mettre en œuvre la transition écologique dans votre commune.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial